( 23 mars, 2008 )

le kawa

Le kawa est une boisson locale.

Cette boisson est obtenue à partir des racines de poivrier enivrant (on parle aussi de faux poivrier).C’est un petit arbuste dont la hauteur varie entre 1m et 4m et est caractérisé par ses feuilles en forme de cœurs très allongés et très pointus.

Désolée, mais je n’en ai pas en photo.

Préparation :

On nettoie les racines avec un couteau, on les coupe en petits morceaux, puis on les broie ou les râpe afin d’obtenir une bouillie. Cette bouillie est ensuite mélangée avec de l’eau et malaxée. Le tout est pressé et on obtient enfin, un liquide assez trouble : le kawa. Traditionnellement, le kawa était mâché par les hommes pour obtenir la bouillie.

  

A l’origine, cette boisson a une valeur symbolique. Elle était associée aux rites mortuaires. Elle procure une sorte de sérénité et de paix. En fait à grandes doses, le kawa a le même effet que le joint.

  

Le kawa se boit dans des bars spécialisés : les Nakamals. On n’y trouve que du kawa.

 43600015.jpg

Le Nakamal de Bourail

43600017.jpg  43600016.jpg 

43600019.jpg

Briam, le serveur de Kawa avec le récipient de kawa

  kava6.jpg

Un sel de 50. Désolée pour la photo floue

Un sel est un petit bol dans lequel on boit le kawa. 50, 100 ou 200 correspond au prix et à la quantité qu’on demande. L’expression employée est « on va lever un sel ? ».

 Je prends généralement qu’un seul sel de 50 (le plus petit). Il faut savoir que ce n’est pas très bon. On dirait que ça a le goût d’un vieux bâton de réglisse qui aurait traîné dans de la terre. Vous comprenez pourquoi je n’en prends qu’un !!!Mais c’est vrai qu’on s’adapte au goût. Stéphanie et Fred prennent généralement plusieurs sel de 100 ou 200.

  43600020.jpg

Le crachoir.

Quand nous en buvons pour la première fois, il nous est conseillé de se mettre à côté car le goût étant spécifique, certaines personnes recrachent tout. En fait, selon la tradition « le crachoir » est le lieu où l’on jette la dernière goutte pour les esprits.

 43600024.jpg

43600026.jpg 

Je suis désolée car mes photos ambiances sont floues mais cela vous donne quand même un aperçu de l’ambiance du Nakamal. Ce sont de petites huttes parsemées dans une petite brousse artificielle. Bref, après avoir bu, on s’assoie et on discute. Le Nakamal est un lieu ouvert où l’on peut discuter avec tout le monde. Il est fréquent que des gens viennent à côté de vous et engagent la conversation.

Dans les nouvelles bouraillaises, le Nakamal va déménager d’ici trois semaines. ils vont s’installer à 5km plus loin, là où le loyer est moins cher. Bref, une grosse soirée dancing est prévue…

 Iahni (au revoir)

Pas de commentaires à “ le kawa ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|